Archives pour la catégorie Dette publique

Qu’est-ce que la dette de l’État ?

La dette de l’État résulte du cumul des déficits budgétaires au cours des quatre dernières décennies. En effet, lorsque les dépenses du budget de l’État sont supérieures aux recettes du même budget, l’État ne dispose actuellement que de la possibilité d’emprunter de l’argent auprès des marchés financiers afin de pourvoir à l’ensemble de ces dépenses.

En 2016, le solde budgétaire devrait être déficitaire d’environ 73 milliards d’euros. Ainsi, l’État empruntera 73 milliards d’euros, au cours de cette année pour financer l’ensemble de ses dépenses. À l’avenir, il sera donc nécessaire non seulement de rembourser cet emprunt, mais il sera également demandé en contrepartie de payer chaque année le prix de ces emprunts, c’est à dire leurs intérêts.

Ainsi, la dette de l’État a deux caractéristiques principales :

  1. le volume total qui correspond à l’ensemble à l’ensemble des sommes ayant été empruntées par l’État ;
  2. les intérêts de la dette qui représentent le coût que l’État a accepté de payer pour bénéficier de financements privés.

Au niveau du budget de l’État, deux types d’opérations budgétaires associées à la dette sont définis :

  1. le service de la dette qui correspond au remboursement des emprunts arrivant à échéance au cours de l’année ainsi qu’au paiement des intérêts associés à l’ensemble des emprunts ;
  2. la charge de la dette qui représente le montant des intérêts versés chaque année au titre des emprunts effectués. La charge de la dette est devenu récemment le second poste de dépense de notre pays et plus de 40 milliards d’euros y sont consacrés annuellement.

Volume de la dette de l’État

Le graphique ci-dessous illustre l’évolution de la dette de l’État au cours des trente dernières années. Il montre que, en 2016, la dette de l’État atteint 1 700 milliards d’euros.

On constate également qu’au cours des 25 dernières années, quel que soient les gouvernements en exercice, la dette de l’État a cru en moyenne de 50 milliards d’euros par an.

Évolution de la dette de l'État depuis 1982

Évolution de la dette de l’État depuis 1982

Les emprunts relatifs à la dette de l’État ayant une durée moyenne de 8 ans 1Agence France Trésor : durée de vie moyenne de la dette négociable, cela signifie que chaque année environ 210 milliards d’euros d’emprunt arrivent à échéance. Pour les rembourser, l’État emprunte autant d’argent qu’il faudra rembourser à nouveau dans quelques années et dont les intérêts s’ajouteront aux intérêts de la dette existante.

Charge de la dette

La charge de la dette représente le paiement chaque année des intérêts des différents emprunts de l’État. Représentant 42 milliards d’euros en 2015, il s’agit du second poste de dépense du budget de l’État après celui de l’Éducation nationale.

Ainsi, les intérêts de la dette de l’État correspondent à plus de la moitié du déficit budgétaire de l’État : cela signifie que chaque année, la France emprunte de l’argent non seulement pour rembourser les créances arrivant à échéance mais la France emprunte aussi principalement pour rembourser les intérêts de ses emprunts.

Cette situation résume la spirale infernale dans laquelle se trouve le budget de l’État : la dette de l’État augmente chaque année ce qui fera augmenter la charge de la dette des prochaines années qui sera alors financée par davantage de dettes.

La figure suivante illustre l’évolution de la charge de la dette au cours des 40 dernières années.

Évolution de la charge de la dette de l'État depuis 1979

Évolution de la charge de la dette de l’État depuis 1979

Cette figure montre que les intérêts payés annuellement par l’État au titre de la dette de l’État ont fortement augmenté entre la fin des années 1970 et le milieu des années 1990 : en effet, la charge annuelle est passée de 10 milliards d’euros à 45 milliards d’euros. Depuis 1993, l’État a systématiquement versé chaque année entre 40 et 48 milliards d’euros.

Le graphique suivant compare le cumul des intérêts versés annuellement depuis 40 ans à l’évolution de la dette de l’État au cours de cette même période.

Cumul des intérêts de la dette de l'État depuis 1979

Cumul des intérêts de la dette de l’État depuis 1979

Comme le montre la figure ci-dessus, le cumul des intérêts de la dette de l’État depuis 1979 représente près de 1400 milliards d’euros en 2016 (soit 83% de la dette de l’État en 2016 !) . Cela signifie que la majeure partie de la dette actuelle de l’État est constituée des intérêts que l’État a versé annuellement au titre de sa dette. Au cours des dernières décennies, le déficit de l’État a donc eu pour principale explication le financement des intérêts versés annuellement par l’État.

Ainsi la dette de l’État n’a globalement pas permis de financer ni des dépenses de fonctionnement de l’État, ni des investissements quelconques. Elle a permis de financer avant tout les intérêts de sa dette.

Dette publique ou dette de l’État

La dette publique désigne généralement la dette de l’ensemble des administrations publiques de la France. Elle comprend donc :

  • la dette de l’État ;
  • la dette des collectivités locales (principalement les régions, départements et communes) ;
  • la dette des administrations relatives à la sécurité sociale (dette des hôpitaux, des régimes général et  spéciaux de sécurité sociale, des régimes de retraites complémentaires et de l’assurance chômage)

Parmi ces différentes composantes, la dette de l’État représente la majeure partie (80%) de la dette publique. Le graphique ci-dessous illustre l’importance des différentes composantes de la de dette publique.

Différentes composantes de la dette publique française

Différentes composantes de la dette publique française

Notes   [ + ]

1. Agence France Trésor : durée de vie moyenne de la dette négociable