Contribution de la France au budget de l’Union européenne

Chaque année, la France verse plusieurs milliards d’euros à l’Union européenne en tant que membre de cette organisation. En contrepartie l’Union européenne réalise de nombreuses dépenses en France, principalement au titre de la politique agricole commune (PAC). Cet article détaille les contributions nettes des différents pays, et particulièrement de la France, au budget de l’Union européenne.

La France est un contributeur net du budget de l’Union européenne

L’analyse du budget de l’Union européenne (UE) indique que la France est un pays contributeur net du budget de l’UE : cela signifie que la France verse davantage d’argent à l’Union européenne qu’elle n’en récupère à travers les dépenses de celle-ci.

En 2015, tandis que la France a contribué au budget de l’Union européenne à hauteur de 22,5 milliards d’euros, elle a bénéficié d’environ 14,5 milliards d’euros de dépenses de l’Union européenne. Ainsi, en 2015, la France a versé 8 milliards d’euros aux autres pays de l’Union européenne.

Le graphique ci-dessous illustre le coût budgétaire de l’Union européenne depuis 1992.

Contribution nette, versements de la France et retours de l'UE vers la France depuis 1992

Contribution nette, versements de la France et retours de l’UE vers la France depuis 1992

Ce graphique montre que depuis vingt-cinq ans, la France a systématiquement contribué positivement au budget de l’Union européenne. Par ailleurs, depuis le début des années 2000 et l’élargissement de l’Union européenne à 25, on observe que les versements de la France à l’Union européenne n’ont cessé d’augmenter tandis que les retours de l’UE en France sont restés globalement stables. De ce fait, le solde net de la contribution française a largement augmenté pour atteindre environ 8 milliards d’euros depuis 2009.

Ainsi, en tenant compte de l’inflation, il apparaît qu’au cours des 25 dernières années, les transferts nets de la France à l’Union européenne représentent environ 100 milliards d’euros.

La répartition du budget de l’Union européenne à travers les différents pays

Contribution nette des différents pays au budget de l’Union européenne

N.B.:  les résultats présentés dans ce paragraphe représentent le solde comptable de la contribution de chaque pays au budget de l’Union européenne (solde comptable = ressources transférées à l’Union européenne – dépenses de l’UE réalisée dans le pays).

La carte ci-dessous illustre la répartition du budget de l’Union européenne parmi les différents pays membres de cette organisation.

Solde de la contribution annuelle de chaque pays au budget de l'Union européenne

Solde de la contribution annuelle de chaque pays au budget de l’Union européenne

Cette carte montre que seuls huit pays contribuent  au budget de l’Union européenne (en rouge sur la carte), parmi lesquels les principaux contributeurs sont l’Allemagne (19 milliards d’euros en 2015), le Royaume-Uni (9 milliards d’euros en 2015), la France (8 milliards d’euros en 2015), les Pays-Bas (5 milliards d’euros), l’Italie (4 milliards d’euros) et la Suède (3 milliards d’euros). La France est donc le troisième contributeur net du budget de l’Union européenne

A contrario, vingt pays bénéficient plus ou moins largement du budget de l’Union européenne, (en bleu sur la carte) principalement au titre de la « cohésion économique ». La Pologne reçoit annuellement près de 9 milliards d’euros, la Roumanie et la République tchèque perçoivent plus de 5 milliards d’euros, la Grèce et la Hongrie bénéficient d’environ 4 milliards d’euros, l’Espagne et la Bulgarie reçoivent plus de 2 milliards d’euros.

Contribution nette des différents pays au budget de l’Union européenne

La carte ci-dessous illustre la contribution par habitant au budget de l’Union européenne parmi les différents pays membres de cette organisation.

Contribution nette au budget de l'Union européenne par pays et par habitant

Contribution nette au budget de l’Union européenne par pays et par habitant

Sur cette carte, on retrouve les huit pays contributeurs nets au budget de l’Union européenne en rouge. Il apparaît néanmoins que lorsque l’on considère la contribution par habitant, les Pays-Bas et la Suède contribuent le plus au budget de l’Union européenne (plus de 300 euros par an et par habitant). Viennent ensuite l’Allemagne et le Danemark dont les habitants contribuent à hauteur de 250 euros par an au budget de l’UE. Enfin, les habitants de la France, l’Autriche, la Finlande et du Royaume-Uni contribuent au budget de l’UE pour environ 150 euros par an.

On retrouve en bleu sur cette carte les vingt pays bénéficiaires du budget de l’UE. Les pays d’Europe de l’Est perçoivent de 200 à 500 euros par habitant et par an.

Néanmoins, le pays qui bénéficie le plus du budget de l’Union européenne, par habitant, est le Luxembourg qui perçoit, avec la Belgique, une grande partie des dépenses administratives de l’UE.

10 réflexions au sujet de « Contribution de la France au budget de l’Union européenne »

  1. Pinna

    bonjour,
    -2339 euros pour le luxembourg ? Cela signifie que chaque habitant luxembourgeois nous coûte 2339 euros. La population luxembourgeoise étant d’environ 600000, cela nous coûte donc 14 milliards d’euros !
    A quel titre? le luxembourg est donc un pays sous-développé ou règne la famine ? ou bien l’union européenne est un vaste racket ? je veux savoir pourquoi ces fortunes sont données à ce pays et à quel titre.

    Répondre
    1. administrateur Auteur de l’article

      Bonjour,
      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Je me permets d’apporter tout d’abord une correction à votre propos : la population du Luxembourg étant de 576 000 habitants (au 01/01/2016) et la contribution nette au budget de l’UE par habitant étant de – 2339, cela signifie qu’environ 1,4 milliards d’euros sont transférés annuellement de l’Union européenne au Luxembourg (et non pas 14 milliards).

      Les raisons de ces transferts ne sont à chercher ni du côté des fonds régionaux, ni de la PAC. Ils s’expliquent principalement par la présence de nombreux organismes administratifs de l’Union européenne basés au Luxembourg regroupant près de dix mille fonctionnaires de l’UE. Pour faire fonctionner ces administrations, l’Union européenne injecte près de 1,4 milliards d’euros au Luxembourg chaque année.

      Voici une liste détaillée de ces organismes sur un site officiel du Luxembourg

      Cordialement,
      Alan, administrateur de ComptesPublics.fr

      Répondre
  2. PEB

    Bonjour, j’ai cherché mais je n’ai pas trouvé les 22,5 milliards de contribution de la France en 2015 que vous mentionnez. La contribution que j’ai trouvée dans le rapport financier de 2015 s’élève à 19,0125 milliards sans compter les ressources propres traditionnelles. Pourriez vous m’indiquer vos sources pour 2015 et les autres années présentes sur votre graphique ? Cela m’intrigue.
    Cordialement.

    Répondre
    1. administrateur Auteur de l’article

      Bonjour,
      Je vous remercie de votre attention.

      Vous trouverez cette information dans la publication de l’adoption définitive du budget de l’Union européenne pour l’exercice 2015 (p. 20) : http://publications.europa.eu/resource/cellar/899dedb1-c951-11e4-bbe1-01aa75ed71a1.0009.01/DOC_1

      Le total des ressources propres versées par la France en 2015 se trouve dans la dernière colonne et s’élève à 22 459 millions d’euros.

      Concernant les sources des données pour la production du graphique, vous les trouverez ci-dessous :
      http://www.cvce.eu/obj/recapitulation_des_ressources_propres_par_etat_membre_de_1992_a_2004-fr-e4621f5d-4b13-4c8f-91d3-67a846da2301.html
      http://europa.eu/rapid/press-release_DOC-00-24_fr.pdf
      https://www.senat.fr/rap/l02-068-22/l02-068-221.pdf
      http://www4.minefi.gouv.fr/budget/plf2002/jaunes02/1751.pdf
      http://ec.europa.eu/budget/library/biblio/documents/2014/Internet/tables/2000-2014.xls

      En espérant que ces informations vous permettront de réaliser vos recherches.

      Cordialement,
      Alan, administrateur de Comptes Publics.fr

      Répondre
  3. PEB

    Bonjour,
    je vous remercie de votre réponse rapide. Cependant le document excel que j’ai trouvé sur le site de la commission européenne (ec.europa.eu) ne donne pas les mêmes chiffres. Est-il possible que les chiffres indiqués dans l’adoption définitive du budget soient prévisionnels ? Auquel cas cela expliquerait les différences observées.
    Voici le lien vers le document excel: http://ec.europa.eu/budget/library/biblio/documents/2015/internet-tables-2000-2015.xls

    Cordialement.

    Répondre
  4. Barillier

    Bonjour,
    Quels sont les critères qui déterminent les différences de contribution des pays ?
    Comment évoluent-ils dans le temps ?
    Cordialement

    Répondre
  5. CHABIN

    comment connaître le Détail des sommes VERSEES en 2015
    par l’Union Européenne à la France, secteurs d’économie par secteur (industrie, agriculture, investissement, Formation, etc

    et région par région
    d’avance Merci !!

    Répondre
  6. Mattei

    Par ailleurs, depuis le début des années 2000 et l’élargissement de l’Union européenne à 25, on observe que les versements de la France à l’Union européenne n’ont cessé d’augmenté tandis que les retours de l’UE en France sont restés globalement stables.

    Bonjour,
    il y a une erreur d’orthographe sur l’accord du participe « augmenter »
    Merci pour ces infos.

    Répondre
  7. Vincent.C

    Bonjour,

    La contribution nette du Royaume-Uni au budget européen est-elle calculée avant ou après le fameux (ou plutôt devrais-je dire « faramineux ») « rabais britannique » obtenu par Mme Thatcher ? Sauf erreur de ma part le rabais britannique représente 2/3 de leur solde déficitaire. Ce qui porterait leur contribution nette non plus à 8,969 milliards pour l’année 2015 mais à environ 2,9 milliards d’euros. Ou peut être cette estimation prend en compte le rabais, auquel cas leur contribution nette initiale s’élèverait à 26,907 milliards d’€, soit environ 7 milliards d’euros (c’est à dire presque la contribution nette de la France) de plus que l’Allemagne en 2015. Le « chèque britannique » serait alors amplement justifié, mais la contribution des états étant fixée proportionnellement à sa richesse et à son niveau de développement, j’imagine que le rabais n’a pas été appliqué.

    Etant donné que la France est le principal contributeur à la « correction britannique » (avec les Pays-Bas), certains pays comme l’Allemagne ayant obtenus un rabais sur la correction, je pense que la question est assez intéressante, d’autant plus avec le brexit qui sera effectif en 2019.

    Cordialement.

    Répondre

Répondre à PEB Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *